Livres : La mer qu’on voit danser…

Dans la lignée de mon article sur les lectures d’été, je vous ai préparé sur le blog une sélection de romans sur le thème de la Mer. C’était le thème choisi pour le Livres et Parlotte de juin, et en faisant ma sélection de romans, je me suis rendue compte qu’exceptées les aventures de marins ou de pirates (dont je ne suis malheureusement pas spécialiste..!), il en existait tout de même beaucoup dont l’intrigue se situait au bord de la mer, ou bien dont la mer était presque l’un des personnages principaux. Pour rattraper ma frustration lors de ces choix cornéliens, je vous propose une liste non exhaustive de livres qui donnent envie de prendre le large et d’aller voir la Grande Bleue.

 

lesrefletsdargent4Les reflets d’argent – Susan Fletcher

Sur la petite ile de Parla, en Ecosse, la vie semble s’être arrêtée depuis la disparition en mer de Tom Bundy. Sa veuve, sa mère, ses frères et soeur, et tous ceux qui l’ont côtoyé, subissent ce deuil impossible et semblent avoir perdu toute joie de vivre. Jusqu’au jour où un homme mystérieux est retrouvé échoué sur la plage. Ces personnages écorchés vifs sont tous plus attachants les uns que les autres. Et ce roman est une véritable ode à la mer et au folklore foisonnant d’histoires qui se chuchotent, celles qui nous apprennent à vivre, celles qui mettent du baume au coeur et redonnent espoir.

Chronique détaillée de Les Reflets d’argent à retrouver ici

 

entrecieletterreEntre ciel et terre – Jón Kalman Stefánsson

Direction l’Islande et son hiver rigoureux et impardonnable. Bárður et le gamin sont amis et aiment tous deux les mots. Ce sont pourtant ces mêmes mots qui provoqueront la mort de Bárður qui, hanté par la beauté des vers du Paradis perdu de Milton, oubliera sa vareuse en partant pour la pêche. Pour rendre hommage à son ami disparu, le gamin décide d’aller rapporter le livre incriminé à son propriétaire, au Village. En chemin il cherche un sens à son existence, lui qui n’était pas fait pour une vie de pêcheur, mais au contraire pour une vie dédiée aux mots et à la poésie.

Chronique détaillée de Entre ciel et terre à retrouver ici

 

quandrentrentlesmarinsQuand rentrent les marins – Angela Huth

Myrtle est une femme de marin, comme sa mère avant elle, et comme sa meilleure amie Annie. Des amies d’enfance, inséparables, qui se retrouvent tous les jours pour jouer aux cartes et papoter, en attendant le retour de leurs hommes sains et saufs à la maison. Une amitié marquée par sa longévité et sa solidité, mais également par la jalousie et la rancoeur. La plume d’Angela Huth sublime le quotidien, mêlant rêves et réalité, douceur et intensité, nature déchaînée et chaleur du foyer. L’histoire d’une vie, d’une amitié, et de toutes ces innombrables formes que peut prendre l’amour.

Chronique détaillée de Quand rentrent les marins à retrouver ici

 

prodigieusescreatures1Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier

Dans ce roman à mi-chemin entre la biographie et la fiction, Tracy Chevalier rend hommage à deux femmes : Mary Anning d’abord, mais aussi Elizabeth Philpot. Deux femmes que tout opposait, âge, statut social, condition, mais qu’une passion commune a liées : la chasse aux fossiles. Le roman fait ainsi la lumière sur l’incroyable histoire de Mary Anning, dont les découvertes ont fait incontestablement évoluer les théories scientifiques sur l’évolution des espèces, revenant sur les difficultés rencontrées par les femmes qui évoluaient dans un monde d’hommes.

Chronique détaillée de Prodigieuses créatures à retrouver ici

 

uninstantdabandon

Un instant d’abandon – Philippe Besson

Direction Falmouth, dans les Cornouailles, un petit village de pêcheurs où le climat est aussi rude et austère que les gens qui y habitent. L’existence y semble morne et malheureuse, encore plus pour ceux qui, comme Thomas Sheppard, commettent le péché ultime de revenir sur les lieux de leur crime. Un homme qui ne cherche ni le pardon ni la compréhension mais qui se confie simplement, revenant sur cette fameuse journée où il est parti en mer avec son fils de 8 ans malgré une météo dangereuse.

Chronique détaillée de Un instant d’abandon à retrouver ici

 

léveilkatechopin

L’Éveil – Kate Chopin

C’est l’histoire d’une femme lasse de sa vie. Au début du récit elle est en vacances avec mari et enfants au bord de la mer, à Grand-Isle, dans le sud de la Louisiane. Là-bas elle fait la connaissance d’un jeune homme, Robert Lebrun, et se laisse séduire, bien que leur relation demeure très chaste. Ce sera pour elle l’éveil. L’éveil à une nouvelle vie, l’éveil à ses désirs profonds. Passant pour une femme effacée et nonchalante, Edna va tout à coup sortir de sa torpeur. Un grand classique de la littérature américaine, qui avait énormément choqué lors de sa parution par son traitement de la sexualité féminine.

Chronique détaillée de L’Éveil à retrouver ici

 

surlaplagedechesil

Sur la plage de Chesil – Ian McEwan

Dans ce roman très court, on assiste au lent fiasco de la nuit de noces d’un jeune couple, au début des années 60. Tous deux appréhendent énormément le moment fatidique, pour des raisons différentes, et multiplient les malentendus et les incompréhensions, creusant de plus en plus profondément le fossé qui les sépare. Ce huis clos est à la fois touchant mais aussi légèrement oppressant en raison de leur détresse grandissante. Un roman qui cristallise les tabous et les inhibitions de l’Angleterre d’avant la révolution sexuelle,

Chronique détaillée de Sur la plage de Chesil à retrouver ici

 

verslephare

Vers le phare – Virginia Woolf

Le talent de Virginia Woolf dans toute sa splendeur… Trois tableaux et trois époques. Au centre de tout, une maison de vacances dans les iles Hébrides, au large de l’Écosse. Dans le premier tableau, on assiste au déroulement d’une journée, par le flot des pensées des différents personnages : va-t-on aller au Phare le lendemain ? Cruciale question… Dans le second tableau la maison a été abandonnée de ses occupants, et voit défiler les saisons. Impressions fugitives du temps qui passe, à peine entrecoupées du récit bref des drames survenus. Enfin, le dernier tableau voit le retour de la famille dans cette maison, et une promesse honorée, dix ans plus tard.

Chronique détaillée de Vers le phare à retrouver ici

 

unmariageanglais4

Un mariage anglais – Claire Fuller

Un roman qui dépeint avec beaucoup de délicatesse les réalités d’un mariage, raconté par une femme dans des lettres qu’elle adresse à son mari. Des lettres cachées dans les nombreux livres qui encombrent leur maison au bord de la mer. Des lettres qu’il ne découvrira qu’après sa disparition… La mer est omniprésente dans ce récit puisqu’Ingrid, pour tromper la solitude et la tristesse, nage de longues heures, imitée par sa fille. Pourquoi ce besoin perpétuel de prendre le large, que se passe-t-il dans la tête de ces femmes qui nagent, toujours plus loin, domptant la mer et le courant ?

Chronique détaillée de Un mariage anglais à retrouver ici

 

lesamoureuxdesylvia

Les amoureux de Sylvia – Elizabeth Gaskell

Le récit se déroule entre 1796 et 1800. En difficulté contre la France, l’Angleterre a besoin d’hommes, et des meutes de recruteurs écument les villages côtiers pour enrôler de force quiconque a de près ou de loin l’envergure pour servir sur les navires de guerre. La révolte gronde dans cette partie du Yorkshire où les familles voient disparaître un à un les hommes vaillants. Dans ce contexte, Elizabeth Gaskell met en scène un triangle amoureux aussi passionné que destructeur, entre Sylvia, fille unique d’un paysan, son cousin Philip, un drapier terne et sérieux, et Charley Kinraid, un harponneur baleinier.

Chronique détaillée de Les amoureux de Sylvia à retrouver ici

 

levieilhommeetlamer.pngLe vieil homme et la mer – Ernest Hemingway

Voilà un classique parmi les classiques ! Dans ce tout petit roman, prix Pulitzer en 1953, et aux allures de fable, Santiago est un vieux pêcheur qui ne parvient plus à attraper aucun poisson. Il décide alors en dernier recours de mener sa barque encore plus loin et tombe miraculeusement sur le plus gros espadon qu’on ait jamais vu. Mais cette pêche sera une lutte de tous les instants contre la nature, le sort et les éléments. Une intrigue apparemment simple, mais aux multiples interprétations. À lire ou relire !

 

leschantsdulargeLes chants du large – Emma Hooper

Direction une petite île au fin fond du Canada, désertée par les poissons et par conséquent, progressivement, de ses habitants. L’un après l’autre, ils quittent la terre natale pour trouver du travail ailleurs, sur le continent. Finn, dix ans, assiste impuissant au lent déclin de son île et compte les bateaux de pêche tous les soirs, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus un seul. L’échéance du départ se rapproche dangereusement pour lui et sa famille, alors il décide d’échafauder un plan redoutable pour faire revenir les poissons et ainsi la communauté toute entière. Un très joli roman qui donne des envies de prendre le large et de se perdre dans la quiétude de ces îles perdues dans l’océan.

Chronique détaillée de Les chants du large à retrouver ici

 

PA084859Sarah et le lieutenant français – John Fowles

Dans les années 1860, Charles Smithson, passionné de paléontologie, est fiancée à la jeune et frivole Ernestina. Lors d’un séjour à Lyme, il croise la route d’une femme étrange, qui erre sur le front de mer en fixant l’horizon. Il s’agit de Sarah, connue dans la région comme la maîtresse du lieutenant français parce qu’elle se serait laissée honteusement séduire par un homme qui l’a aussitôt abandonnée. Charles est fasciné par cette femme, et va lui apporter son aide. La grande originalité du roman vient du narrateur, omniscient et surtout contemporain (le roman a été publié en 1969), confrontant la morale, les convictions, les modes de vie de l’époque victorienne à ce qu’ils sont devenus.

Chronique détaillée de Sarah et le lieutenant français à retrouver ici

 

surleauSur l’eau – Guy de Maupassant

Que diriez-vous d’embarquer pour une croisière en Méditerranée avec Maupassant, sur son bien-nommé yacht Bel-Ami ? Dans ce journal de bord paru en 1888, l’auteur livre ses pensées au fil du voyage, laissant libre court à de longues digressions, parfois ironiques, parfois désabusées, sur le mariage, la société, le rôle de l’écrivain, le sens de la vie… tout en se moquant à couvert de la French Riviera et de ses mondanités. Un récit magnifiquement écrit et très poétique qui invite à voyager et à prendre le temps.

 

lamerbanvilleLa Mer – John Banville

Après la disparition de sa femme, Max retourne sur les lieux de ses vacances d’enfant. Là-bas il se souvient des derniers moments d’Anna, mais aussi de ce fameux été où tout a changé. Il avait une dizaine d’années, logeait avec ses parents dans des bungalows miteux, et sa route a croisé celle de la famille Grace, aussi excentrique qu’attirante. Très vite le jeune Max se coule dans leur quotidien, se liant d’amitié avec les enfants afin d’approcher au plus près d’eux et de leur vie fabuleuse. Un beau roman sur le deuil et le temps qui passe, empreint de nostalgie, qui monte par vagues de plus en plus insurmontables pour Max, jusqu’à la révélation finale, surprenante et tragique.

Chronique détaillée de La Mer à retrouver ici

 

lamourdanslameL’Amour dans l’âme – Daphné du Maurier

Le premier roman de Daphné du Maurier, une saga familiale magnifique qui nous entraîne dans un port des Cornouailles, traversant l’Histoire et ses remous, avec la mer comme un solide point d’ancrage, appelant sans cesse les membres de la famille Coombe à son bord. Tous les romans de Daphné du Maurier pourraient se trouver sur cette liste, la mer étant omniprésente dans chacun d’eux : Rebecca, L’Auberge de la Jamaïque, La Maison sur le rivage… Mais celui-ci est sans doute celui qui est le plus imprégné de l’amour irrépressible de la romancière pour la mer et les Cornouailles.

Chronique détaillée de L’Amour dans l’âme à retrouver ici

 

À lire aussi : Les Vagues de Virginia Woolf, La maison Atlantique de Philippe Besson, Les déferlantes de Claudie Gallay, Face au vent de Jim Lynch, Falaises d’Olivier Adam, Les locataires de l’été de Charles Simmons, Une vie entre deux océans de M.L. Stedman,… et bien d’autres !

 

Vous m’en recommandez d’autres ?

Bonnes lectures !

signature4

8 commentaires sur “Livres : La mer qu’on voit danser…

  1. Je garde un très bon souvenir de Prodigieuses créatures et Sarah et le lieutenant français est dans ma PAL… Un gros pavé tout de même 😉 merci pour cette sélection très estivale !

  2. Géniale, cette sélection ! Je n’en ai lu aucun, mais plusieurs sont dans ma PAL depuis plusieurs moi (voire année!) comme Le vieil homme et la mer et Vers le phare. Une sélection d’auteurs géniaux, j’en rajoute plusieurs à ma liste de livres à acquérir, merci !

  3. Une jolie idée de sélection !
    J’ai « Les chants du large » dans ma PAL et très envie de l’en faire sortir… En ces jours de grande châleur l’atmosphère d’une petite île canadienne me tenterait bien !

Laisser un commentaire