12 livres à mettre dans votre valise cet été #2

Les vacances d’été approchent et il sera bientôt temps de boucler les valises ! Si comme moi vous aimez partir avec l’équivalent de votre poids en livres, je vous propose une petite sélection de 12 romans qui me paraissent idéals pour des lectures d’été. J’y ai inclus quelques classiques, ainsi que quelques romans irlandais, je n’allais quand même pas faillir à ma réputation ! La plupart des romans ont déjà fait l’objet d’une chronique sur le blog, si vous voulez vous faire une idée plus précise. Vous aviez bien aimé la sélection de l’année dernière (dispo ici), alors j’espère que vous trouverez également votre bonheur cette année !

avrilenchanteAvril enchanté – Elizabeth von Arnim

J’aime de plus en plus l’oeuvre d’Elizabeth von Arnim, et Avril enchanté est un vrai bijou ! Dans ce roman, deux jeunes femmes un peu mornes et découragées lisent une annonce dans le Times : « Particulier loue petit château médiéval meublé bord de la Méditerranée ». Invitant deux autres femmes à se joindre à elles pour partager le loyer, elles sautent sur l’occasion de prendre un peu de distance avec leurs maris et de vivre la dolce vita italienne. L’auteure va multiplier les bons mots et les situations cocasses dans ce huis clos féminin très drôle et remarquablement écrit. Incontournable !

Chronique détaillée de Avril enchanté à retrouver ici

 

depierreetdecendreDe pierre et de cendre – Linda Newbery

Empruntant à la littérature victorienne et aux romans gothiques, ce roman nous entraîne au coeur de la campagne anglaise, dans une grande et mystérieuse demeure, en compagnie de ses non moins mystérieux occupants : un précepteur jeune et enthousiaste, deux jeunes filles innocentes, une gouvernante à cheval sur ses principes, et un maître des lieux imposant. Malgré une fin un peu décevante, c’est une lecture parfaite pour l’été, dépaysante et fascinante. Le voile se lève petit à petit sur les scandales du passé, et on aime se promener sur cette propriété balayée par les vents et le soleil.

Chronique détaillée de De pierre et de cendre à retrouver ici

 

anatomiedunscandaleAnatomie d’un scandale – Sarah Vaughan

L’été est aussi la saison des thrillers, et Anatomie d’un scandale est l’un des meilleurs thrillers psychologiques que j’aie lu ces derniers mois. Un roman coup de poing, glaçant, dérangeant, et extrêmement bien mené. Un homme politique très en vue, marié et père de famille, est accusé de viol par l’une de ses collègues. Une avocate spécialiste en crimes sexuels tient sans doute l’affaire qui va déterminer sa carrière. Les rouages se mettent en place, on passe d’un personnage à l’autre, d’une psychologie à l’autre, et d’une histoire à l’autre. Car pour chacun, l’enjeu est différent…

Chronique détaillée d’Anatomie d’un scandale à retrouver ici

 

lesfillesdennismoreLes filles d’Ennismore – Patricia Falvey

Une saga irlandaise romanesque à souhait, rappelant l’esprit de Downton Abbey. Le récit alterne en effet entre une grande famille bourgeoise anglaise, et leurs domestiques irlandais. Une confrontation de deux mondes particulièrement illustrée par l’amitié improbable entre Victoria, la fille du propriétaire, et Rosie, fille de fermier. Une amitié compliquée qui va pourtant traverser les années, avec en toile de fond l’Histoire de l’Irlande qui se déroule inexorablement, et en particulier cette impossible cohabitation entre Anglais et Irlandais. Malgré quelques facilités et clichés, c’est un roman impossible à lâcher !

Chronique détaillée de Les filles d’Ennismore à retrouver ici

 

orangeamere2Orange amère – Ann Patchett

Les vacances d’été sont compliquées pour les enfants Keating et les Cousins. Le coup de foudre entre Beverly Keating et Bert Cousins, tous deux mariés chacun de leur côté, n’est que le premier de nombreux effets papillons de cette histoire. Les enfants sont contraints de s’adapter à une toute nouvelle situation, et notamment à une fratrie totalement recomposée, et trop souvent livrée à elle-même. Entre passé et présent, d’une épreuve à l’autre, Ann Patchett livre un roman magnifique et très mélancolique sur la famille dans tous ses aspects, y compris les moins reluisants.

Chronique détaillée de Orange amère à retrouver ici

 

étéedithwhartonÉté – Edith Wharton

Vous connaissez mon amour pour Edith Wharton, qui  ne fait pas défaut à sa réputation et signe là encore un roman assez pessimiste. Elle y dénonce la morale bien pensante d’une société patriarcale hypocrite qui bride les femmes et pointe du doigt la difficulté de l’accomplissement personnel dans un monde où les convenances et le bon ton règnent. Un petit roman résolument moderne, et parfaitement adapté à la saison estivale, accordant à la nature une place prédominante. Ce roman a également fait l’objet d’une très jolie réédition chez 10/18.

Chronique détaillée de Été à retrouver ici

 

lesheuressolairesLes heures solaires – Caroline Caugant

L’un de mes coups de coeur de ce début d’année ! Un style lumineux et une histoire qui se lit comme une valse à trois temps, reliant trois générations de femmes au lent cours d’une rivière. Billie, une jeune artiste solitaire, est contrainte de retourner dans le village de son enfance, dans le sud de la France, après la disparition de sa mère. D’un seul coup, le passé revient la hanter, et on pressent que l’immense drame qui s’est nouée dans la jeunesse de Billie a trouvé le moyen de se faufiler jusqu’à elle. Un roman subtil sur le poids de la mémoire, de la culpabilité et des secrets de famille.

Chronique détaillée de Les Heures solaires à retrouver ici

 

shirleyShirley – Charlotte Brontë

Pourquoi ne pas profiter de l’été pour se lancer dans un pavé ? Surtout quand il s’agit d’un classique méconnu et pourtant splendide ! Shirley et souvent décrit comme l’un des pionniers du roman social, et l’on ne peut que constater la densité incroyable de ce roman qui traite de la condition féminine, des barrières sociales, de la difficulté du mariage, de la condition ouvrière, de la religion, ou encore de politique extérieure anglaise. C’est surtout un roman extrêmement féministe et moderne, mettant en avant deux personnages féminins forts : Shirley, indépendante, et Caroline, plus effacée mais dont le caractère s’affirme grâce à leur profonde amitié. Un véritable chef d’oeuvre de la littérature anglaise !

Chronique détaillée de Shirley à retrouver ici

 

encasdefortechaleurEn cas de forte chaleur – Maggie O’Farrell

On ne pourrait rêver roman plus adapté aux températures estivales de ces derniers jours ! Maggie O’Farrell nous emmène passer quatre jours au coeur d’une famille, réunie après la disparition du père dans un Londres caniculaire. L’occasion pour la fratrie de se retrouver autour de leur mère et de démêler les noeuds de leurs relations : secrets, non-dits, blessures… Ce n’est pas mon préféré de la romancière irlandaise, mais c’est un roman léger et tendre sur les liens familiaux, parfait pour une lecture d’été !

Chronique détaillée de En cas de forte chaleur à retrouver ici

 

desibonsamisDe si bons amis – Joyce Maynard

Mon tout premier roman de cette auteure que je ne connaissais pas, et certainement pas le dernier ! Helen, divorcée, mère d’un petit garçon et alcoolique repentante, a tout de la vie pathétique jusqu’à ce qu’un couple fortunée et quelque peu excentrique, les Havilland, la prenne sous son aile. J’ai beaucoup aimé la tension psychologique latente, ainsi que le personnage de Helen, avec ses contradictions permanentes entre ce qu’il faudrait et ce qu’elle voudrait, et cette emprise, mélange compliqué d’envie et de reconnaissance, que les Havilland exercent sur elle. Un roman fascinant, aux relents amers de manipulation et de trahison.

Chronique détaillée de De si bons amis à retrouver ici

 

lechardonneretLe Chardonneret – Donna Tartt

L’adaptation cinématographique de ce magnifique roman sortira en septembre, c’est l’occasion ou jamais de s’y plonger cet été ! Même si Le Chardonneret n’a pour moi pas tout à fait détrôné Le Maître des illusions, le roman est remarquablement écrit, traitant avec une psychologie très fine de sujets douloureux, un véritable roman d’initiation sur le deuil et l’impact dévastateur du traumatisme sur une vie. Il s’inscrit dans des contextes de société très divers, allant de l’histoire des peintres hollandais et des marchés de l’art parallèles, à la vie décalée dans certaines villes américaines, en passant par le harcèlement scolaire ou encore l’ascension sociale… Pour ne rien gâcher, c’est par ailleurs une véritable ode à New-York !

Chronique détaillée de Le Chardonneret à retrouver ici

 

unétésansleshommesUn été sans les hommes – Siri Hustvedt

J’aime de plus en plus Siri Hustvedt et son incroyable talent… Mia, trompée par son mari qui lui a imposé une « pause », a connu ce qu’on appelle avec tact une dépression nerveuse. Fragile, elle décide de passer l’été près de sa mère dans le Minnesota. Et ce sera effectivement, à de minces exceptions près, un été sans hommes. En revanche, les femmes seront nombreuses, et appartenant aux trois âges de la vie : adolescence, âge mûr, vieillesse. Un temps en suspension pour Mia qui va tenter de comprendre la crise que traverse son couple, mais aussi de manière plus générale les difficultés inhérentes à la féminité. Un récit intime, émouvant, servi par une très belle plume.

Chronique détaillée de Un été sans les hommes à retrouver ici

 

Et vous qu’emmenez-vous dans votre valise cet été ?

signature4

6 commentaires sur “12 livres à mettre dans votre valise cet été #2

  1. Merci mille fois pour cette liste dans laquelle je vais trouver mon bonheur , je vous souhaite bel été et bonnes lectures.

  2. Je te remercie pour cette belle sélection! L’été est habituellement le seul moment où je ne lis pas: je profite des vacances pour sortir et voir ma famille. Alors je garde ta sélection pour l’été indien! -)

Laisser un commentaire