Livres et Parlotte #16 – Janvier 2021

Je vous souhaite une excellente année 2021, en espérant qu’elle vous comble dans tout ce qui vous est le plus cher !

Nous voici donc en janvier et il est grand temps de lancer la nouvelle édition du club de lecture Livres et Parlotte ! Pour un rappel du concept et des modalités  : rendez-vous sur cet article. Ce mois-ci encore, contexte sanitaire oblige, nous nous retrouverons virtuellement sur le groupe Facebook !

Si vous souhaitez rejoindre le club de lecture et participer aux échanges, rendez-vous ici :  https://www.facebook.com/groups/livresetparlotte

Les débuts d’années sont des moments où nous réfléchissons tous au temps. On prend des bonnes résolutions pour (essayer de) changer le cours de nos vies. On planifie minutieusement notre année dans des agendas tout neufs. On voit loin : les prochaines vacances, les prochaines réunions en famille…. et un peu moins loin (c’est quand la galette des rois déjà ?). On a devant nous toute une année qui s’annonce, avec des espoirs mais aussi des angoisses plein la tête. Parce que j’ai l’esprit de contradiction, je me suis dit qu’on pouvait commencer par de petites étapes, et ne pas regarder l’immensité des mois à venir, mais le temps court d’une seule petite journée.

Le thème pour janvier 2021 est donc : « 24 heures chrono »

Tous les romans de la sélection se déroulent ainsi sur une seule journée : 24 heures de récit pendant lesquels les auteurs vont pourtant avoir le temps de nous transporter. Afin de diversifier le choix autant que faire se peut, j’ai mêlé classique et contemporain, intrigues policières et sagas romanesques, et différentes nationalités. Et comme d’habitude, j’ai privilégié les livres faciles à trouver et en édition poche !

Afin d’illustrer ce thème, voici les cinq romans que j’ai sélectionnés, et dont je vous présente les résumés ci-dessous :

Samedi – Ian McEwan

Résumé :

Pour Henry Perowne – neurochirurgien réputé, mari heureux, père comblé d’un musicien de blues et d’une poétesse – ce devait être un samedi comme les autres. Pas question d’aller défiler contre la guerre en Irak. Plutôt goûter les plaisirs de la vie. Et pourtant… Un banal accrochage, et voilà la violence qui surgit dans son existence protégée. Henry aura beau tenter de reprendre le fil de sa journée, ses vieux démons et le chaos du monde le rattraperont sans cesse durant ces vingt-quatre heures, au terme desquelles plus rien ne sera jamais comme avant.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme – Stefan Zweig

Résumé :

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée… Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.

Le dernier jour d’un condamné – Victor Hugo

Résumé :

Victor Hugo nous fait entrer dans la tête d’un condamné à mort qui attend son exécution. On ignore qui il est, quel crime il a commis. Car l’auteur ne veut pas débattre mais montrer l’horreur et l’absurdité de la situation. Son texte a une telle puissance de suggestion que le lecteur, s’identifiant au narrateur, partage avec lui l’angoisse et les vaines espérances. Réquisitoire le plus véhément jamais prononcé contre la peine de mort, ce roman est aussi une admirable leçon d’écriture et d’humanité.

Le passage de la nuit – Haruki Murakami

Résumé :

Que se passe-t-il après les douze coups de minuit ? Mari rencontre un musicien dans un bar, sa sœur partage à son insu le sommeil d’un inconnu… Pour les âmes solitaires d’une ville assoupie, les expériences se succèdent, entre fantasmagorie et réalité. Le lecteur, voyeur protégé par l’obscurité, palpe les rêves inquiétants des acteurs de la nuit.

Les braises – Sándor Márai

Résumé : 

Dans un château de la campagne hongroise, Henri, un général de l’armée impériale à la retraite, attend la venue de Conrad, son ami de jeunesse et condisciple de l’école militaire. Cela fait 41 ans exactement qu’ils se sont perdus de vue, depuis cette partie de chasse au cours de laquelle Conrad a pointé son fusil vers Henri, avant de disparaître le lendemain, sans aucune explication. Pourquoi ce geste ? Pourquoi ce long silence ? Pourquoi la femme d’Henri, impliquée dans l’affaire, a-t-elle toujours refusé de parler ? Aujourd’hui, après toutes ces années, les deux hommes vont enfin pouvoir s’expliquer.

Le vote est à présent terminé, et voici le livre retenu ce mois-ci avec 37% des votes :

Les Braises, de Sándor Márai

N’hésitez pas à participer à la lecture commune sur les réseaux sociaux avec le hashtag #clublecturelivresetparlotte !

À bientôt !

Laisser un commentaire