Livres et Parlotte #3 – Avril 2019

C’est parti pour la troisième édition « Livres et Parlotte » ! Merci à vous d’être toujours aussi enthousiastes, j’espère que ce nouveau thème vous plaira. Pour un rappel du concept et des modalités de ces soirées : rendez-vous sur cet article.

Le thème pour avril 2019 est : « Les romancières de la littérature victorienne ».

La soirée aura lieu le jeudi 25 avril à Paris

Si vous me lisez souvent sur ce blog ou sur les réseaux sociaux, vous savez sans doute que j’aime énormément la littérature victorienne. Est ainsi désignée la littérature couvrant le règne de la reine Victoria, soit de 1837 à 1901, un long règne qui a de ce fait regroupé des auteurs et des idées extrêmement divers. Je ne me lasse pas de lire les romans de Charlotte, Emily et Anne Brontë, Thomas Hardy, Elizabeth Gaskell, Anthony Trollope, Charles Dickens, Wilkie Collins, et tant d’autres…! J’avais donc vraiment hâte de consacrer le thème d’une des soirées « Livres et Parlotte » à la littérature victorienne, et les idées ne manquent pas ! La condition de la femme étant l’une des thématiques privilégiées des romans de cette époque, il m’a semblé intéressant de se plonger dans les romans des femmes de lettres victoriennes.

Afin d’illustrer ce thème j’ai sélectionné cinq romans. Pour qu’ils soient accessibles à tous, ce sont exclusivement des éditions poche, et j’ai essayé autant que possible de sélectionner des romans qui ne soient pas trop longs, ce qui est une sacrée gageure pour la littérature victorienne, d’autant plus que ce n’est pas toujours évident de trouver des éditions françaises..! Comme vous le constaterez, j’ai pris la liberté d’inclure Jane Austen, qui n’appartient pas à proprement parler à l’époque victorienne, et son dernier roman Persuasion, parce qu’il contient certains indices du tournant qui s’annonce dans la littérature et permet de dresser des parallèles intéressants. Par ailleurs, j’ai délibérément exclu les soeurs Brontë, dont j’aime pourtant passionnément les romans, et ce pour plusieurs raisons. Il m’aurait tout d’abord fallu, par souci de diversité, choisir l’une d’entre elles, choix absolument cornélien. Par ailleurs, elles sont généralement davantage lues que leurs consoeurs, et j’avais envie de privilégier des romancières moins connues de notre côté de la Manche. Sans compter enfin que leurs romans ont une épaisseur peut-être un peu décourageante. J’ai rencontré le même problème avec Frances Trollope, et son magnifique roman La veuve Barnaby qui fait malheureusement près de 700 pages… Mais on aura bien entendu l’occasion de parler d’elles ; encore une fois, ces soirées sont avant tout l’occasion d’échanger autour d’un thème, et je ne commettrai pas le sacrilège d’aborder les romancières victoriennes en omettant totalement les soeurs Brontë !

Pour participer à la soirée, il faut dans un premier temps remplir un formulaire afin de s’inscrire et de voter pour l’un des cinq romans sélectionnés. Le roman qui aura remporté le plus de voix sera le livre retenu comme fil rouge de la soirée, celui qui aura été présumé lu par l’ensemble des participants. Ce vote est essentiellement destiné à s’assurer qu’au moins l’un des romans de la liste aura été lu par tout le monde. Néanmoins, l’idée de ces soirées est d’échanger avant tout autour d’un thème, et les autres romans seront donc également abordés. Si vous avez l’occasion de les lire, c’est mieux, cela rendra les échanges encore plus enrichissants !

Le formulaire pour s’inscrire et voter est indiqué en bas de la page, et toutes les infos pratiques s’y trouvent (sauf le lieu qui reste secret jusqu’au dernier moment…!).

Voici les 5 romans sélectionnés, dont je vous présente les résumés ci-dessous :

 

Silas Marner – George Eliot

Résumé : Après avoir été trompé par son meilleur ami et accusé à tort de vol, le tisserand Silas Marner a quitté la ville et abandonné sa communauté religieuse pour s’établir dans la petite localité de Raveloe, dans la campagne anglaise.
Objet de suspicion en raison de son talent et de sa foi, il sombre dans la routine d’un travail solitaire. La rumeur court qu’il serait guérisseur, activité qui ne lui coûte rien. Devenu misanthrope, Marner ne trouve de consolation que dans la contemplation nocturne de ses écus…
Quinze ans après, une nouvelle affaire défraie la chronique de Raveloe. Le fils d’une riche famille, Dunsey Cass, jeune homme dissolu, fait du chantage à son frère aîné, Godfrey. Celui-ci, amoureux de la vertueuse Nancy, préfère payer la rançon plutôt que de voir révéler son mariage avec l’opiomane Molly Farren. Non content de cette mauvaise action, Dunsey se rend bientôt coupable du vol de l’or de Silas Marner. Mais Molly est décidée à faire éclater la vérité. Sur le chemin du bal du nouvel an chez les Cass, elle perd conscience. Et c’est sa fille, la petite Eppie, qui se rend jusqu’au cottage du vieux Marner pour quérir un remède…

Éditeur : Archipoche / Folio

Nombre de pages : 288 / 320

 

Persuasion – Jane Austen

→ Ma chronique ici

Résumé : Anne est la seconde fille de l’honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d’un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l’amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s’achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d’Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader…

Éditeur : 10-18 / Folio

Nombre de pages : 316 / 432

 

Cranford – Elizabeth Gaskell

Résumé : Mesdames, avez-vous vu ? Un gentleman s’est installé avec ses deux filles à Cranford, un certain capitaine Brown. Il aurait clamé haut et fort l’état médiocre de ses finances ! On lui doit cet abominable chemin de fer qui vient de la bourgade voisine. Accompagnez-moi à l’heure du thé : allons lui rendre une visite de courtoisie pour lui montrer comment les choses se passent chez nous, à Cranford.

Éditeur : Points / Le Livre de Poche

Nombre de pages : 320 / 312

 

La bienfaitrice – Elizabeth von Arnim

→ Ma chronique ici

Résumé : Anna Estcourt, vingt-cinq ans, emménage dans une petite propriété du Nord de l’Allemagne dont elle hérite à la mort de son oncle. Jolie, intelligente mais sans fortune, elle a grandi jusque-là avec son frère, sous la coupe de la femme de celui-ci, Susie.
Désormais en possession d’un revenu confortable, elle contrevient aux convenances de l’époque en ne se mariant pas, afin de conserver son indépendance. Mieux, elle propose généreusement un toit aux dames en détresse de sa nouvelle contrée, afin que celles-ci puissent faire de même – altruisme dont elle ne tardera pas à peser les inconvénients…
D’autant qu’Axel Lohm, un gentleman de la région que son oncle espérait lui voir épouser, est tombé amoureux d’elle. Il va tenter de la faire changer d’avis…

Éditeur : Archipoche

Nombre de pages : 391

 

La trace du serpent – Mary Elizabeth Braddon

→ Ma chronique ici

Résumé : Le jeune Richard Marwood est injustement accusé du meurtre de son oncle et se retrouve condamné à un enfermement à vie dans l’asile d’aliénés du comté. Au bout de huit ans, il s’échappe afin de retrouver les vrais coupables. Son chemin va croiser celui de Jabez North, orphelin et manipulateur voué au crime, que rien ne semble pouvoir arrêter ; Valerie de Cevennes, une riche héritière tombé dans son piège diabolique ; et Mr Peters, un détective muet qui traduit ses brillants raisonnements dans le langage des signes…

Éditeur : Archipoche

Nombre de pages : 598

 

Les inscriptions sont à présent closes, et le livre qui a recueilli la majorité des votes est :

Cranford, d’Elizabeth Gaskell

Pour celles et ceux qui ne peuvent/veulent pas se rendre à la soirée, n’hésitez pas à participer à la lecture commune sur les réseaux sociaux avec le hashtag #livresetparlotte !

Laisser un commentaire