Livres et Parlotte #35 – Août 2022

Le club de lecture « Livres et Parlotte » se poursuit durant l’été, et il est temps de dévoiler l’édition d’août ! 

Si vous souhaitez rejoindre le club de lecture et participer aux échanges, rendez-vous ici :  https://www.facebook.com/groups/livresetparlotte
Le thème pour août 2022 est : « Australie »

Il y a certaines littératures plus connues et accessibles que d’autres. Si dans le monde anglo-saxon, les littératures anglaise, américaine, ou encore irlandaise sont des habituées des rayons de nos librairies, la littérature australienne est encore quelque peu éclipsée. Je profite donc de ce mois d’août pour (re)mettre en lumière, tout en variant autant que faire se peut les genres, les régions et les thématiques abordées, de grands noms de la littérature australienne. Parmi eux, Patrick White, le seul Australien à avoir reçu un prix Nobel de littérature, mais aussi, afin de multiplier les points de vue, une célèbre romancière aborigène, Alexis Wright. Comme d’habitude, j’ai privilégié des livres en format poche, a priori faciles à trouver !

Afin d’illustrer ce thème j’ai donc sélectionné six romans, dont je vous présente les résumés ci-dessous :

*

L’infinie patience des oiseaux – David Malouf

Présentation de l’éditeur :

Lorsqu’en 1914, Ashley Crowther revient en Australie pour s’occuper de la propriété héritée de son père, il découvre un paysage merveilleux peuplé de bécasses, d’ibis et de martins-chasseurs. Il y fait également la connaissance de Jim Saddler, la vingtaine comme lui, passionné par la faune sauvage de l’estuaire et des marais. Au-delà de leurs différences personnelles et sociales, les deux jeunes hommes partagent un rêve : créer un sanctuaire destiné aux oiseaux migrateurs.

Loin de là, l’Europe plonge dans un conflit d’une violence inouïe qui n’épargnera ni Jim ni Ashley, envoyés sur le front français. Seul témoin de la parenthèse heureuse qui les a réunis, Imogen, une photographe anglaise amoureuse comme eux des oiseaux. Saura-t-elle préserver le souvenir des moments exceptionnels qu’ils ont connus ?

*

Une ceinture de feuilles – Patrick White

Présentation de l’éditeur :

Au retour d’une visite à son frère dans l’île de Van Diemen’s Land, qui est aujourd’hui la Tasmanie, un gentleman anglais et sa femme font naufrage, vers 1830, sur les côtes de l’Australie. Après avoir erré plusieurs semaines dans une chaloupe, les rescapés abordent sur une plage où ils sont massacrés par les indigènes. Seule Mrs Roxburgh est épargnée, mais c’est pour devenir l’esclave de la tribu. Elle partage pendant des mois la vie des sauvages, vêtue d’une ceinture de lianes où elle dissimule son alliance, avant d’être sauvée par un forçat évadé…

*

Pique-nique à Hanging Rock – Joan Lindsay

Présentation de l’éditeur :

14 février 1900, Australie. L’été touche à sa fin. Les jeunes pensionnaires de Mrs Appleyard attendent depuis des mois ce pique-nique annuel, non loin de Hanging Rock. Revêtues de leurs mousselines légères, elles partent dans une voiture tirée par cinq chevaux bais magnifiques. Après le déjeuner, les demoiselles s’assoupissent à l’ombre des arbres. Mais quatre d’entre elles, plus âgées, obtiennent la permission de faire une promenade. Enivrées par cet avant-goût de liberté, elles franchissent un premier ruisseau… puis disparaissent dans les hauteurs. Quand, tard dans la nuit, la voiture regagne le pensionnat, trois jeunes filles manquent à l’appel.

*

À contre-courant – Richard Flanagan

Présentation de l’éditeur :

Aljaz Cosini, trente-six ans, est en train de se noyer dans une gorge de Tasmanie, sous les yeux hébétés des clients qu’il accompagnait sur un parcours de rafting. À mesure que l’oxygène se retire de son cerveau, il est submergé par un ?ot de visions. En un tourbillon d’images et de sensations, il revoit ainsi, dans le désordre, les détails de l’excursion sur la Franklin River qui a mal tourné au point de le mener jusqu’à cet ultime moment, sa vie avec Couta Ho et le drame qui a brisé leur couple, mais aussi les événements marquants de la vie de ses parents, grands-parents et aïeux plus éloignés. À travers le destin de ces personnages émerge bientôt l’histoire douloureuse, tissée de mensonges et trop longtemps tue des habitants de cette terre si singulière : la Tasmanie.

*

Tous les oiseaux du ciel – Evie Wyld

Présentation de l’éditeur :

Jake Whyte, une jeune Australienne, s’est réfugiée sur une île britannique où elle s’occupe seule d’un élevage de moutons. Lorsqu’elle découvre un jour plusieurs de ses bêtes sauvagement mutilées, elle en fait part à la police locale qui ne semble pas prendre sa plainte au sérieux.
Pourtant, Jake se sent menacée. Un passé tourmenté et douloureux, qu’elle pensait avoir laissé derrière elle en quittant sa terre natale, l’aurait-il rattrapée ?
En remontant les reflux de la mémoire par instantanés de vie qui, en dénouant les fils, éclairent la personnalité de Jake, le lecteur va alors découvrir les événements qui l’ont poussée à fuir à l’autre bout du monde, et qui dessinent peu à peu une cartographie de la violence.

*

Les Plaines de l’espoir – Alexis Wright

Présentation de l’éditeur :

Quelque part dans le Nord de l’Australie, une jeune Aborigène est un jour arrachée à sa mère pour, comme tant d’autres, être placée à l’orphelinat d’une mission religieuse qui se chargera de lui « blanchir » l’âme. Folle de douleur, la mère se suicide ; dès lors plane sur la mission une sorte de malédiction, symbolisée par l’inquiétante présence de corbeaux sur un arbre…
Aussi visionnaire qu’engagé, «Les Plaines de l’espoir» est un roman total où rêve et action, fiction et témoignage s’unissent pour révéler ce qu’il en fut, aux antipodes, de dizaines de milliers d’enfants aborigènes enlevés à leurs familles dans l’espoir d’en faire des Blancs. Torrentueux et âpre, traversant les paysages hallucinogènes du bush ou la violence des mégapoles de l’Australie moderne, hanté à parts égales par l’actualité et par le mythe, Les Plaines de l’espoir dresse une stèle en mémoire d’un peuple pour que lui soit restitué le droit à l’avenir.

*

Le vote est à présent terminé, et voici le roman choisi à la majorité (35,1%) des voix :

Pique-nique à Hanging Rock – Joan Lindsay

N’hésitez pas à participer à la lecture commune sur les réseaux sociaux avec le hashtag #clublecturelivresetparlotte !

À bientôt !

signature4

Un commentaire sur “Livres et Parlotte #35 – Août 2022

Laisser un commentaire