Livres et Parlotte #11 – Mars 2020

On se retrouve pour une nouvelle édition des soirées « Livres et Parlotte » ! Pour un rappel du concept et des modalités de ces soirées : rendez-vous sur cet article.

Vous avez jusqu’au mardi 10 mars pour vous inscrire et voter, au moyen du formulaire indiqué en bas de la page. Toutes les infos pratiques s’y trouvent (sauf le lieu qui reste secret jusqu’au dernier moment…!).

Le thème pour mars 2020 est : « Enfances irlandaises »

La soirée aura lieu le lundi 30 mars à 19h30 à Paris

Depuis le temps que je radote sur la littérature irlandaise, il était temps que j’y consacre l’une des rencontres Livres et Parlotte ! Afin de commencer par le commencement, ce thème sera donc plus spécifiquement dédié à l’enfance. Fictifs ou autobiographiques, ancrés dans des périodes de l’histoire irlandaise radicalement différents (la Grande Famine avec Grace, la fin du 19e avec Portrait de l’artiste en jeune homme, les années 1930 avec Les cendres d’Angela, les années 1950 avec Sang impur, et enfin les années 1960 avec Paddy Clarke Ha Ha Ha), ces récits d’enfance permettent aux écrivains d’offrir une perspective, et parfois une critique, sur la société irlandaise. L’objectif de cette sélection, avec des romans ayant tous un point commun mais sensiblement différents, est de pouvoir vous proposer une première approche de la littérature irlandaise et des spécificités de l’Irlande, ses évolutions, sa société et son histoire.

Pour participer à la soirée, il faut dans un premier temps remplir un formulaire (en bas de cette page) afin de s’inscrire et de voter pour l’un des cinq romans sélectionnés. Le roman qui aura remporté le plus de voix sera le livre retenu comme fil rouge de la soirée, celui qui aura été présumé lu par l’ensemble des participants. Ce vote est essentiellement destiné à s’assurer qu’au moins l’un des romans de la liste aura été lu par tout le monde. Néanmoins, l’idée de ces soirées est d’échanger avant tout autour d’un thème, et les autres romans seront donc également abordés. Si vous avez l’occasion d’en lire d’autres, c’est mieux, cela rendra les échanges encore plus enrichissants !

Afin d’illustrer ce thème j’ai donc sélectionné cinq romans, dont je vous présente les résumés ci-dessous :

livresetparlotteselectionmars2020

Grace – Paul Lynch

→ Ma chronique ici

Résumé : Irlande, 1845. Par un froid matin d’octobre, alors que la Grande Famine ravage le pays, la jeune Grace est envoyée sur les routes par sa mère pour tenter de trouver du travail et survivre. En quittant son village de Blackmountain camouflée dans des vêtements d’homme, et accompagnée de son petit frère qui la rejoint en secret, l’adolescente entreprend un véritable périple, du Donegal à Limerick, au cœur d’un paysage apocalyptique. Celui d’une terre où chaque être humain est prêt à tuer pour une miette de pain.

Éditeur : Albin Michel

Nombre de pages : 496

 

Paddy Clarke Ha Ha Ha – Roddy Doyle

Résumé : Paddy Clarke est un garnement de dix ans à l’imagination débordante qui n’adore rien tant que jouer des tours pendables à ceux qui l’entourent. Il relève d’innombrables défis dans les chantiers, les terrains vagues et les boutiques de Barrytown. En compagnie de ses complices de toujours, il fait les quatre cents coups. Toutefois, ses jeux ne peuvent le protéger indéfiniment des disputes de ses parents… Avec pour toile de fond le Dublin des années 1960, ce petit garçon grandit, mais surtout mûrit, au coeur d’une famille qui se déchire.

Éditeur : Robert Laffont

Nombre de pages : 416

 

Sang impur – Hugo Hamilton

Résumé : Issue de l’union d’une Berlinoise antinazie avec un nationaliste irlandais, une portée de gamins grandit dans les quartiers misérables du Dublin des années 1960. Talochés par un père dont les échecs affligent toute la famille, les petits Hamilton essuient au-dehors les insultes du voisinage. Mais auprès de leur douce mère, Hugo, Franz et Maria apprennent le bonheur d’être en vie, de s’aimer et de se serrer fort contre les siens.

Éditeur : Points

Nombre de pages : 352

 

Les cendres d’Angela – Frank McCourt

→ Ma chronique ici

Résumé : Si l’Irlande est l’enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d’une fillette ont poussé les McCourt à retraverser l’Atlantique. Frank a 4 ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le chapardage et la mendicité. Et la pluie, partout, toujours, insinuante, comme le poids du péché.

Éditeur : Belfond/Pocket

Nombre de pages : 544

 

Portrait de l’artiste en jeune homme – James Joyce

Résumé : C’est le premier succès achevé de Joyce, terminé vers 1914. Roman autobiographique, l’auteur y raconte son enfance et sa jeunesse à Dublin, son éducation chez les jésuites, ses révoltes contre ces mondes clos, sa libération par la vocation artistique (d’où le titre). Le style va du réalisme brutal à la plus grande poésie, de l’ironie à l’émotion. Joyce y donne avec clarté – ce sont les deux ouvrages ultérieurs, Ulysse et Finnegans Wake, qui passent pour obscurs – sa vision du réel et de l’imaginaire.

Éditeur : Folio

Nombre de pages : 480

 

N.B.: Cette fois-ci j’ai dérogé à la règle et inclus une édition brochée (Grace de Paul Lynch). Malheureusement le roman n’est toujours pas sorti en poche, et je souhaitais malgré tout l’ajouter à la sélection comme représentant d’une période historique bien déterminée. Tous les autres romans de la liste existent bien en poche.

Pour vous inscrire, cliquez sur ce lien ci-dessous :

Formulaire d’inscription ici

Pour celles et ceux qui ne peuvent/veulent pas se rendre à la soirée, n’hésitez pas à participer à la lecture commune sur les réseaux sociaux avec le hashtag #livresetparlotte !

À bientôt !

signature4

2 commentaires sur “Livres et Parlotte #11 – Mars 2020

  1. Génial, ça me donne tellement envie. Je ne sais pas encore si je pourrai lire ces livres et participer à cette soirée, mais le thème m’intéresse beaucoup. Je garde précieusement cette liste d’œuvres de côté, dans tous les cas ! Merci 🙂

  2. Quel thème original! J’aime beaucoup Franck McCourt. Ses romans sont vivants, plein d’humour (et de tristesse à la fois!). J’avais pour ma part beaucoup aimé ‘Tis a Memoir où il raconte son rêve américain.

Laisser un commentaire