En cas de forte chaleur – Maggie O’Farrell

Résumé :

Juillet 1976. Dans un Londres caniculaire, l’ambiance est lourde chez les Riordan. Robert, le père, disparaît sans prévenir et laisse sa femme, Gretta dans l’incompréhension. Réunis autour de leur mère, les enfants tentent de retisser des liens distendus et de comprendre. Et si sa disparition était la clé d’un mystère familial encore plus grand, protégé depuis de longues années ?

« Elle n’arrive pas à croire que cette époque puisse être révolue. Pour elle, c’est encore d’actualité, ça le sera toujours. Ses trois enfants ont déposé quelque chose de leur vie dans les briques, le ciment et le plâtre de cette maison. »

Mon avis :

Ah la famille, une source inépuisable d’inspiration pour les écrivains… Maggie O’Farrell nous emmène passer 4 jours au coeur d’une famille attachante de la banlieue de Londres. Les parents, Irlandais, ont quitté leur pays pour tenter leur chance et trouver du travail en Angleterre. Ils ont trois enfants qui ne peuvent être plus différents. Michael Francis, l’ainé, est placide, réservé, et confronté à des problèmes de couple qui font ressurgir ses frustrations : marié et devenu père trop jeune, il n’a jamais pu terminer les brillantes études qu’il envisageait. Vient ensuite Monica, la plus responsable, la plus proche de sa mère, et qui subit elle aussi une situation personnelle qui ne lui convient pas, comme si elle devait se punir. Enfin, la petite dernière, Aoife, l’enfant difficile, celle dont on écorche systématiquement le prénom et qui s’est exilée loin de tous à New-York, cachant depuis l’enfance un secret pénible.

« Une sorte d’osmose secrète se crée entre les personnes qui ont partagé une chambre. Si deux personnes dorment toutes les nuits côte à côte, qu’elles respirent le même air, il semble que leurs rêves, leurs vies inconscientes se mêlent, que leurs circuits de pensée se rapprochent, échangent des informations sans avoir besoin de paroles. »

Les membres de cette famille vont se trouver réunis par les circonstances : Robert a disparu. Il s’est levé comme tous les matins, est sorti acheter le journal et n’est jamais revenu. L’occasion pour toute la fratrie de se réunir autour de leur mère et de démêler les noeuds de leurs relations. On comprend très vite qu’il y a beaucoup de secrets et de non-dits, et que chacun est campé sur sa position et voit les choses depuis une perspective sinon erronée, du moins subjective. Les deux soeurs sont brouillées et ne se sont pas vues depuis des années, sans que personne dans leur entourage ne sache véritablement pourquoi. Le frère est perdu et ne sait pas vers qui se tourner pour se confier. La mère a appris certaines choses sur le passé de son mari qu’elle n’a jamais révélé à ses enfants.

« Ce qu’il trouve le plus difficile à supporter dans la vie de famille, c’est que, au moment où on croit enfin avoir prise sur les choses, elles changent. »

Le temps de ces quelques jours sur les traces du disparu, ils vont alterner disputes et révélations, et se souvenir de la profondeur de leurs liens. Ce n’est pas le meilleur de Maggie O’Farrell, j’ai de très loin préféré Assez de bleu dans le ciel et Quand tu es parti dont je vous parlais il y a quelque semaines. Néanmoins il est parfait pour l’été, c’est un roman léger et tendre sur la famille et les compromis, sur ceux qui nous sont les plus proches et que nous peinons pourtant tant à comprendre. Et puis, toujours, il y a l’Irlande !

Ma note (3 / 5)

signature4

4 commentaires sur “En cas de forte chaleur – Maggie O’Farrell

  1. C’est incroyable j’étais persuadée d’avoir lu ce livre et, comme je n’arrivais pas à m’en rappeler l’histoire, je lis ton avis. Là, je me rends compte que je n’ai jamais lu ça… mais je suis sûre pourtant de l’avoir acheté ! Je regarde dans ma bibliothèque « à lire », et là je vois qu’il y trône toujours, en grand format, depuis sa sortie.
    Dommage que tu dises que ce n’est pas le meilleur car je découvrirai l’auteure avec ce roman, mais si c’est bien pour l’été, je me note de le lire impérativement dans les semaines qui viennent, à la plage par exemple !!
    Merci 😉

    1. À mon sens en effet ce n’est pas le meilleur, mais il est tout de même agréable à lire, et tout à fait adapté à la saison estivale !

Laisser un commentaire