12 livres à lire pendant l’automne

L’automne est sans doute la saison la plus « cocooning », les couleurs changent, les températures s’adoucissent et on retrouve le plaisir de lire au chaud dans une ambiance réconfortante. Mes lectures ont tendance à s’adapter à la saison, et je vous ai préparé une petite sélection pour accompagner le plaid et le thé fumant ! Je n’ai pas forcément fait une sélection Halloween, mais plutôt des romans qui se prêtent selon moi parfaitement à des lectures d’automne, parmi lesquels vous retrouverez pas mal de littérature victorienne, on ne se refait pas..! La plupart des romans ont déjà fait l’objet d’une chronique sur le blog, si vous voulez vous faire une idée plus précise.

 

lesforestiersLes Forestiers – Thomas Hardy

J’aime énormément l’oeuvre de Thomas Hardy, et l’atmosphère de ce roman, servie par de longues et magnifiques descriptions de la forêt, des arbres, et du cycle des saisons, est parfaite pour l’automne. Une jeune femme, Grace Melbury, revient dans son village après avoir fait des études. Elle est promise depuis l’enfance à Giles Winterbone, mais en partant elle a découvert d’autres horizons, ses rêves ont changé et ont grandi avec elle. Comme souvent chez Hardy, les malheurs du quotidien n’épargnent pas les personnages, mais c’est d’une beauté et d’une humanité à couper le souffle. Une ode à la nature, empreinte de mélancolie, et à la ruralité avec ces forestiers auxquels on s’attache tant.

Chronique détaillée de Les Forestiers à retrouver ici

 

ladameenblanc2La Dame en blanc – Wilkie Collins

On pourrait difficilement trouver mieux que la littérature victorienne pour des lectures d’automne, et ce roman de Wilkie Collins, considéré comme l’ancêtre du thriller, en est un bon exemple. Tous les ingrédients y sont : une atmosphère mystérieuse, une femme énigmatique errant dans la campagne, et une plume magnifique. La construction du récit, alternant les narrateurs par le biais de leurs témoignages, à la façon d’une enquête policière, est très originale et diablement efficace, multipliant les rebondissements. Trahisons, vengeances et complots machiavéliques sont au service d’une intrigue fascinante et d’un suspense parfaitement maîtrisé.

Chronique détaillée de La Dame en blanc à retrouver ici

 

nousavonstoujoursvecuauchateau3Nous avons toujours vécu au château – Shirley Jackson

Dérangeant, étrange, sinistre, malsain, oppressant, fascinant… Difficile de résumer ce petit bijou de la littérature gothique ! Les deux soeurs Blackwood vivent en recluses dans une grande demeure en compagnie de leur vieil oncle Julian. Pourquoi sont-elles à ce point haïes des villageois ? Pourquoi refusent-elles de sortir ? Le récit, raconté à la première personne par l’une des soeurs, est lent et sinueux. Il ne faut pas s’attendre à de grands sursauts, mais plutôt à une sensation de malaise grandissant tout au long de la lecture, qui devient obsédante. C’est le roman d’atmosphère par excellence !

Chronique détaillée de Nous avons toujours vécu au château à retrouver ici

 

hautsdehurlevent3Les Hauts de Hurlevent – Emily Brontë

Mon amour pour l’oeuvre des soeurs Brontë n’est sans doute pas une découverte pour vous, et leurs romans font de parfaites lectures d’automne dans lesquels on se plonge avec délice, un thé chaud à la main. Dans Les Hauts de Hurlevent, Emily Brontë nous entraîne dans une atmosphère fascinante et hypnotisante, au coeur de la lande du Yorkshire, hostile, sauvage et balayée par les vents. La malédiction rôde, et la violence de la passion tragique entre Heathcliff et Catherine, des personnages peu aimables et sombres, est totalement envoûtante. Un chef d’oeuvre puissant et incontournable, servi par la plume extraordinaire d’Emily Brontë.

Chronique détaillée de Les Hauts de Hurlevent à retrouver ici

 

laroseLaRose – Louise Erdrich

L’histoire poignante d’un drame qui se noue entre deux familles d’une ville de réserve indienne. Landreaux Iron tue accidentellement à la chasse Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich. En vertu d’une coutume indienne ancestrale, il lui offrira alors son propre fils, LaRose, le dernier du nom, en compensation. Un roman sur la vengeance et le traumatisme, tout en poésie et symboles, mêlant intelligemment passé et présent. On y retrouve le poids de l’appropriation des terres indiennes et du sort réservé aux différentes tribus présentes sur le territoire américain avant qu’on ne les en déracine, la difficulté de conserver leurs croyances et leurs traditions dans un monde qui ne leur laisse que peu de place.

Chronique détaillée de LaRose à retrouver ici

 

inishowen1Inishowen – Joseph O’Connor

Sans aucun doute l’un de mes grands coups de coeur cette année. Ce roman âpre, dur, sauvage, magnifique, et qui décrit si bien l’Irlande, m’a totalement bouleversée. C’est l’histoire de la rencontre de deux êtres brisés par la vie : Martin Aitken, un policier récemment rétrogradé par sa hiérarchie et qui ne s’est pas remis de la mort de son fils, et Ellen Donnelly, une femme condamnée par un cancer, et trompée par son mari. Elle tombe dans les pommes en pleine rue, et c’est lui qui sera dépêché sur les lieux. Ensemble ils vont se lancer sur les routes d’Irlande du Nord, à la recherche de la mère d’Ellen qui l’a abandonnée sur un coin de route à Inishowen. Un roman magnifique à savourer au coin du feu.

Chronique détaillée de Inishowen à retrouver ici

 

lindésirable4L’Indésirable – Sarah Waters

Ce roman, publié en 2009, reprend les codes de la littérature victorienne. Il réunit tout ce que j’aime : une magnifique et imposante vieille demeure dans la campagne anglaise, une atmosphère mystérieuse et gothique, une plume habile, des personnages à la psychologie travaillée. Le Dr Faraday, un médecin de famille, va être appelé un jour à Hundreds Hall, une magnifique propriété dont il rêvait enfant. Il va alors s’attacher aux occupants, les Ayres, une famille illustre sur le déclin, ruinée et affectée par la guerre. Progressivement les événements étranges et les incidents vont se multiplier, éprouvant l’esprit rationnel du médecin.

Chronique détaillée de L’Indésirable à retrouver ici

 

maitredesillusions2Le Maître des illusions – Donna Tartt

Un petit air de rentrée universitaire dans ce roman, sur fond de secrets et de mystères ! Un jeune boursier parti de rien intègre l’illustre université du Vermont, et se lie d’amitié avec un petit groupe d’étudiants élitistes et bourgeois. Sa fascination redouble lorsqu’il rencontre leur professeur, Julian Morrow, atypique, charismatique et esthète. Pourtant, il va se rendre compte qu’on lui cache des choses, et lorsque des meurtres seront commis, il va se trouver entraîné malgré lui dans un univers de chantage, de trahison et de perversité. Une ambiance lourde et mystérieuse, et un roman psychologique incroyablement maîtrisé.

Chronique détaillée de Le Maître des illusions à retrouver ici

 

northangerabbey3Northanger Abbey – Jane Austen

A-t-on vraiment besoin d’un prétexte pour lire Jane Austen ? Northanger Abbey est celui qui, parodiant les romans gothiques, se prête sans doute le mieux à une lecture d’automne ! La jeune Catherine Morland, naïve, romanesque et pas toujours très futée, visite Bath et sa société pour la première fois. Elle y fait la connaissance d’Henry Tilney, qui l’invite à séjourner à Northanger Abbey. Aussitôt, l’imagination débordante de Catherine, friande des romans noirs d’Ann Radcliffe, s’emballe. Quels sombres secrets renferment les murs de cette abbaye vieille de plusieurs siècles ? Un roman drôle, remarquablement écrit, et avec une certaine dose de suspense qui donne envie de découvrir le fin mot de l’histoire.

Chronique détaillée de Northanger Abbey à retrouver ici

 

lombreduvent2L’Ombre du vent – Carlos Ruiz Zafón

Un immense chef d’oeuvre, qui plonge le lecteur dans l’atmosphère si caractéristique qui a suivi la guerre civile espagnole. En 1945 à Barcelone, le jeune Daniel suit son père, libraire, au Cimetière des Livres oubliés. Il peut y choisir un livre, un seul. Ce sera L’Ombre du vent. Un choix qui changera le cours de la vie de Daniel, qui se lancera à la recherche de son auteur, Julián Carax, romancier maudit. Une ode à l’Espagne, mais surtout aux livres et à la littérature, à leur rôle de transmission, à leur propension à exorciser les pires traumatismes. Un roman d’une sublime poésie et mélancolie, accordant une grande place au rêve, du plus doux au plus noir.

Chronique détaillée de L’Ombre du vent à retrouver ici

 

rebeccaRebecca – Daphné du Maurier

La narratrice, une jeune fille manquant cruellement de confiance en elle, et extrêmement naïve, rencontre lors d’un voyage sur la Côte d’Azur le beau et élégant Maxim de Winter, un veuf dont la femme a tragiquement disparu en mer. Elle s’entiche bien sûr immédiatement de cet homme venu l’arracher à une vie bien peu palpitante et lui promettant monts et merveilles. Mais lorsqu’après leur mariage, Maxim l’emmène chez lui à Manderley, les complications surviennent. L’ancienne maîtresse des lieux, Rebecca, est omniprésente, faisant planer une ambiance mystérieuse et angoissante. Un thriller gothique incontournable, incroyablement bien écrit et terriblement bien ficelé, dont la splendide et intimidante demeure de Manderley est un personnage à part entière.

Chronique détaillée de Rebecca à retrouver ici

 

danslaforet2Dans la forêt – Jean Hegland

Dans ce brillant roman dystopique, deux soeurs se retrouvent seules après le décès de leurs parents, et alors que les ressources essentielles sont venues à manquer, faisant péricliter la société toute entière. Si dans un premier temps elles s’attachent à conserver le lien avec leur vie d’avant, par le biais des études et de la danse, très vite elles s’aperçoivent que la situation est bien plus durable que ce qu’elles redoutaient. Elles vont petit à petit apprivoiser la forêt environnante et apprendre à y trouver tout ce dont elles ont besoin pour survivre. La tension psychologique est palpable tout au long du roman. On perd la notion du temps, et on se laisse emporter par ce huis clos intense et troublant au coeur d’une forêt foisonnante et intimidante.

Chronique détaillée de Dans la forêt à retrouver ici

Je vous souhaite de belles lectures !

signature4

16 commentaires sur “12 livres à lire pendant l’automne

  1. Il y en a beaucoup que je n’ai pas lu mais qui me donnent énormément envie ! Et ceux que j’ai lu comme Northanger Abby, Les hauts de Hurlement etc… Je ne peux qu’être d’accord avec toi. Je rajouterai même Jane Eyre dans la sélection, roman gothique et automnale par excellence.

  2. Je découvre ton blog dont je viens de parcourir les dernières chroniques et cette liste d’automne. J’ai lu un certain nombre de ces livres et je ne peux qu’approuver tes choix. J’ai souvent du mal avec les blogs littéraires car je n’ai pas un grand goût pour le roman intimiste (j’ai du mal à le qualifier réellement mais intimiste est ce qui me vient à l’esprit) à la mode mais ta liste recoupe tellement de mes goûts et des livres que j’ai aimés que j’en ai été tout étonnée! Il y a notamment Rebecca…Je suis une fan de Daphné du Maurier que je trouve totalement sous-estimée. J’ai lu beaucoup de ses livres adolescente et depuis quelques années, j’en ai relu plusieurs, dont certains qui ont fait l’objet d’une nouvelle traduction qui ne me paraissait pas imméritée car je trouvais certaines lourdeurs de style, qui me semblent avoir disparues dans ces nouvelles moutures. Je suis une fan de « Mad », un roman d’anticipation que je trouve toujours aussi étonnant, même maintenant. Je suis en train de lire « Dans la forêt » que tout le monde a encensé et pour l’instant j’adore…Ta liste m’inspirant beaucoup, je vais tenter un ou de deux titre que tu proposes que je ne connais pas. Peut être Sarah Waters car ta présentation m’attire. Merci beaucoup pour ton superbe blog, je sens qu’il n’a pas fini de m’inspirer.

  3. J’ai très envie de lire Inishowen, il est dans ma liste depuis un moment, je pense que ça sera mon prochain livre 🙂
    Belle journée
    Charlotte

Laisser un commentaire