Ethan Frome – Edith Wharton

Résumé :

Les montagnes du Massachusetts à la fin du XIXe siècle. Ethan Frome est un jeune homme pauvre qui aime les livres et rêve de voyages. Il a hérité d’une ferme et d’une scierie qui ne rapportent rien, épousé une vieille cousine hypocondriaque. Et, sans comprendre ce qui lui arrive, il tombe amoureux pour la première fois. En trois jours, sa vie va basculer.

« Ce fut comme si les cieux couleur de fer se dissolvaient pour diffuser une pluie de douceurs. »

Mon avis :

Encore cette technique du récit enchâssé, par lequel l’histoire nous est racontée par une tierce personne… On ne connait jamais le nom du narrateur, fraichement arrivé dans le petit village triste et isolé de Starkfield dans le Massachusetts. Il est intrigué par Ethan Frome, qu’il croise souvent en ville, un homme balafré, qui boite et qui d’après les habitants « a passé trop d’hivers à Starkfield ». On sait simplement qu’il y a eu un accident, une tragédie.

« Il semblait faire partie intégrante de ce paysage muet et mélancolique, il semblait l’incarnation même de ces surfaces misérables et gelées : toute chaleur, tout sentiment enterrés bien profond au-dessous. »

On en apprend plus sur l’histoire d’Ethan Frome lorsque le narrateur est convié à passer la nuit chez lui un soir de tempête. On sait alors que, jeune homme, il est parti de chez lui désireux de faire des études et de voyager, mais s’est trouvé contraint de revenir pour s’occuper de son père malade, puis de sa mère. Il a alors épousé Zeena, une cousine plus âgée que lui, mais souffreteuse, acariâtre et très manipulatrice. On le sent piégé dans une vie qu’il n’a pas souhaité, sans aucun espoir. Il est par ailleurs propriétaire d’une scierie peu rentable et a à peine de quoi subvenir à ses besoins. Une vie profondément morne donc, jusqu’à l’arrivée de la cousine de Zeena, Mattie Silver, une orpheline sans ressources, dont il tombe immédiatement amoureux.

« L’aspect ordinaire de leurs propos donnait à Ethan l’illusion d’une vieille intimité qu’aucun élan de passion n’aurait pu lui procurer, et il laissa son imagination bâtir un monde fictif où ils avaient toujours passé leurs soirées ainsi et ne cesseraient plus jamais de le faire… »

C’est donc l’histoire bouleversante d’un amour impossible, enfermé dans un huis-clos à trois oppressant. Ethan envisagera toutes les possibilités pour garder Mattie auprès de lui, mais les obstacles vont s’accumuler, jusqu’à la tragédie, inévitable. Un roman rural sobre, âpre, implacablement triste mais sans pathos, une fresque sur une Amérique désabusée de la fin du XIXe siècle. La plume d’Edith Wharton est magnifique, la description des tourments de ses personnages et des paysages enneigés sont incroyables de précision et de beauté. Un roman court mais extrêmement percutant et tragique, qui m’a fait forte impression.

Ma note (4 / 5)

signature4

4 commentaires sur “Ethan Frome – Edith Wharton

Laisser un commentaire